C’est reparti…

cestreparti texte

Relisons cet hommage à Samuel Hahnemann. Nous sommes en 1843 et Guizot s’adresse aux membres de l’Académie de Médecine…

Les critiques, les menaces, les coups bas…c’est reparti ! Alors que partout dans le monde les malades nous font confiance tant pour eux-mêmes que pour leurs enfants, leurs proches et leurs animaux.

Faut-il dresser des barricades ?

Faut-il rappeler notre devise :

« Primum non nocere »

et en recouvrir les murs de tous les ministères ?

La France doit rester fière de ses homéopathes…à nous homéopathes, de rester parfaitement unis.

cestreparti livre

Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site et votre expérience lors de son utilisation. Les cookies utilisés pour les opérations essentielles du site ont déjà été mémorisés. Lire notre politique de Protection de la vie privée.

J'accepte les cookies de ce site

EU Cookie Directive Module Information